May 11, 21

ASTUCES

EFFECTUER UNE TRANSITION ÉCOLOGIQUE À L’ARRIVÉE DE VOTRE ENFANT

L’arrivée d’un enfant est source de joie et de bonheur au sein d’un foyer, mais est également synonyme de rupture dans les habitudes, notamment dans les habitudes de consommation. À l’échelle d’une vie, une naissance est probablement le plus grand changement auquel vous aurez à faire face. De ce fait, cet événement est l’occasion idéale pour repenser son mode de vie, et entamer une transition écologique pour vous, mais également pour votre futur enfant. Le but ? Offrir à vos enfants le meilleur, et particulièrement une meilleure santé, tout en faisant un geste pour la planète.

En effet, de plus en plus de parents sont unanimes quant à la nécessité de placer les valeurs sociales et environnementales au cœur de leurs ambitions, et à juste titre : matières plastiques utilisées dans bon nombre de produits pour bébé, substances toxiques rejetées par certains meubles neufs, épuisement des ressources naturelles et pollution liée à l’extraction de matières premières pour la fabrication de produits neufs … La sonnette d’alarme est tirée. Comment s’y retrouver pendant sa grossesse sans risquer un “burn-out écologique” ? En se recentrant sur l’essentiel, La Kidzerie vous aide à effectuer une transition écologique à l’arrivée de votre enfant, en discutant accessoires de puériculture et achat de seconde main.

La transition écologique : une nécessité

L’ADEME recommande certains gestes à adopter dès l’arrivée d’un nouveau-né dans le foyer. D’après l’agence de la transition écologique, “nous consommons 3 fois plus qu’il y a 60 ans” : face à l’urgence climatique, nous devons réagir, à notre échelle. En effet, la surconsommation entraîne des dégâts importants sur les ressources naturelles, provoquant ainsi une hausse considérable des émissions de gaz à effet de serre. Pour être acteur de ce changement, il faut consommer différemment.


Optez pour une mise en œuvre la plus simple possible

Faire sa transition écologique, ce n’est pas renoncer à consommer. Pendant la grossesse, acheter va permettre aux futurs parents de préparer le nid douillet de bébé, et de se préparer à titre personnel à l’arrivée d’un enfant. Dans cette optique, il faut garder en tête qu’effectuer votre transition écologique, c’est changer votre mode de consommation, en le rendant plus éthique. L’idée n’est donc pas de se priver pendant la période prénatale - constituée essentiellement d’achats, on le sait - mais d’apprendre à consommer autrement, mieux, et moins, pour préserver les ressources de la planète.

Comment faire ? Une des solutions les plus viables reste l’achat d’occasion pour le matériel et les accessoires de puériculture. En effet, l’achat neuf engendre nécessairement une empreinte écologique importante par la fabrication de l’équipement : entre extraction des matières premières et fabrication du produit fini, l’occasion est le compromis pour trouver du matériel de qualité, à moindre coût.


Tentez de ne pas céder au marketing de consommation

Nous le savons, vous rêvez d’acheter des tas de choses à votre bébé, pour le couvrir de cadeaux ! Cependant, la majorité des parents s’accordent à dire que certains achats « gadgets » sont peu utiles dans la durée. N’achetez que ce qui vous paraît essentiel, car un bébé n’a besoin que de temps avec ses parents et d’amour. En plus de faire des économies, cela vous permettra de ne pas stocker de matériel ni d’équipement de puériculture. Favorisez également le matériel évolutif, qui est adaptable selon l’âge de vos kidz : un gain d’argent et de place ! Effectivement, malgré les idées reçues, on peut tout à fait allier écologie et économie ! Acheter d’occasion du matériel et de l’équipement haut de gamme, c’est garder ce gage de qualité auquel nous tenons en tant que parents, pour offrir le meilleur à nos enfants, tout en faisant des économies.

Le second axe de réflexion concerne les entreprises qui utilisent la technique du greenwashing : un packaging vert ou un logo éco-responsable n’ont jamais été gage de qualité. Préférez les ingrédients biologiques, et veillez à vérifier la composition des produits, notamment les crèmes ou tout ce qui pourrait s’appliquer directement sur la peau de bébé. Privilégiez par exemple le savon au lait d’ânesse, les huiles d’amande douce ou de coco bio pour l’hydratation, ou encore la poudre d’arrow root pour apaiser les irritations.


Et les couches ?

Au sein-même de l’ADEME, le sujet des couches n’est pas tranché.

D’un côté, nous avons des couches classiques, non-réutilisables, qui nous poussent à en consommer plusieurs par jour et à augmenter le volume de nos déchets. De l’autre côté, l’utilisation de couches lavables nécessite un lavage en machine à haute température, qui ne peut pas être mélangé au reste du linge. Entre la consommation d’électricité, d’eau et de lessive, le bilan carbone n’est pas aussi bon que nous pourrions le croire.

Notre conseil : il n’y a pas de bons ou mauvais choix, basez-le sur votre mode de vie. Il existe notamment de plus en plus de couches labellisées, privilégiées par l’ADEME, si vous ne souhaitez pas opter pour la solution lavable.

En conclusion, effectuer une transition écologique à l’arrivée de votre enfant n’est certes pas de tout repos, mais participe très activement à votre santé, à celle de vos enfants, ainsi qu’à la préservation de la planète. Chaque geste compte, même les plus petits ! L’essentiel, c’est de ne pas culpabiliser au moindre achat au bilan carbone élevé ! Une transition écologique se fait sur la durée :)

Pour aller plus loin : nous vous invitons à parcourir le guide pratique de Valère Corréard et Mathilde Golla "Un bébé pour tout changer”, qui vous fournira astuces et conseils pour une transition réussie en 9 mois !